Les épisodes de la Bible

L'Eglise voit dans l'icône non pas seulement une illustration de la Sainte Ecriture, mais un art qui correspond parfaitement à cette dernière; elle attribue donc à l'icône la même signification dogmatique, liturgique et pédagogique qu'à la Sainte Ecriture. Si la parole de celle-ci est une image, l'icône, elle aussi est une parole.

L'Authenticité spirituelle de l'icône, son pouvoir mystérieux, presque sacré,de convaincre, ne dépend pas seulement de l'observance rigoureuse des règles de l'Art de l'Icône, mais aussi de la ferveur du peintre. L'Art dialogue ici avec l'ascèse spirituelle. En autre termes, tant de point de vue de celui qui la fait que de celui qui la regarde et la vénère, les enjeux de l'icône sont théologiques et théologaux.

Théologiques parce que l'icône est un écho visuel de l'incarnation, un relais, la prédication vivante de l'Eglise une traduction en image  de la connaissance théologique et spirituelle.

Théologaux parce que cette connaissance ne peut rester lettre morte;  il vise à une transformation vitale, une entré en Sainteté.